On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

Antoine de Saint Exupéry

Le Petit Prince

Qui suis-je ?

Qu’importe mon niveau d’études, quand et où je suis né. Je préfère me présenter comme un rêveur utopiste qui a parcouru les méandres de sa vie tout en effectuant son cheminement intérieur.

J’essaie, je dis bien j’essaie, de rester honnête avec moi-même et d’être en accord avec mes idéaux et mes croyances.

Quand je photographie, quand j’écris, quand je raconte, ce sont mes sentiments et mes émotions que j’exprime et que je partage, y compris mes « coups de gueule » face à la bêtise humaine et à l’injustice.

Ah, j’oubliais, je vais à l’encontre d’un siècle où tout doit aller vite, où l’on vous rabâche d’aller à l’essentiel. J’aime prendre mon temps pour voyager et donner des détails dans mes récits. Pour moi les détails, c’est, justement l’essentiel pour un conteur. Sinon Shéhérazade aurait perdu sa tête au lendemain d’avoir perdu sa virginité.

Bien qu’étant un incorrigible perfectionniste, je n’abuse pas des logiciels de retouche afin de rester au plus près de l’instant magique où mon œil a transmis une émotion à mon cerveau.

Chacune de mes photos constitue une infime parcelle du puzzle de ma vie.

Je connais les principales règles de la photographie, mais j’aime à m’en affranchir. Je déteste l’intégrisme et les contraintes. Quelles qu’elles soient.

J’aime à forcer les contrastes de lumière et de couleur, et aussi jouer sur la profondeur de champ. Je préfère les photos sombres à celles trop lumineuses. J’ai un faible certain pour les “clairs-obscurs”.

Il me plaît beaucoup de photographier les humains, particulièrement les enfants et les personnes âgées, mais aussi les scènes de rue qui révèlent la vie d’un pays.

J’utilise peu les « effets spéciaux » des logiciels de retouche qui transforment complètement ce que mes yeux ont perçu, quelle que soit la valeur artistique de la photo retouchée, que j’apprécie et admire chez les autres cependant… C’est une affaire de goût et de choix personnels

Toutefois je ne dédaigne pas de « jouer » de temps en temps avec un logiciel pour créer une ambiance particulière, mais alors je m’amuse, je me fais plaisir en transformant totalement la photo d’origine en une image issue de ma propre créativité. Ce qui compte alors, c’est l’esthétique quand un heureux résultat est au rendez-vous. Quand bien même j’obtiendrais des bananes bleues…

Je ne néglige pas pour autant les paysages, les animaux et les fleurs. Je prends plaisir également à saisir des sujets insolites ou des instants inattendus.

assortiment-fruits-guadeloupe-bananes-vertes-jaunes-caramboles-goyaves-grenades

Et pourquoi cet amour de l’Inde ?

A ceux qui m’exhortaient à la visiter je répondais : C’est bien le pays où je ne mettrais jamais les pieds…

Or, dès mon premier voyage, je me les suis pris dans ses filets.

L’Inde m’a envoûté. Oui, envoûté, c’est bien le mot parce que par moments j’aimerais bien m’en détacher et en sortir de cette Inde, mais telle Circé, elle me retient en son sein après que j’ai bu l’antidote qui l’empêche de me nuire.

N’hésitez pas à me contacter

Je n’ai pas créé de newsletter afin de respecter votre liberté. Rien n’est plus agaçant que ces e-mails à répétition que nous recevons de certains sites pour nous informer d’une nouvelle publication. D’ailleurs l’expérience montre qu’ils finissent la plupart du temps dans les ”indésirables”. Je vous laisse libre de visiter ce site par plaisir, quand bon vous semblera, sachant que je tâcherai de publier de nouveaux articles ou de nouveaux chapitres du feuilleton à intervalles réguliers d’une à deux fois par semaine. Si, cependant, vous souhaitez être informé à chaque nouvelle publication, il suffit de me le faire savoir en me contactant et je vous préviendrai personnellement à chaque parution.

Si vous avez des questions ou des suggestions à me faire, je serais heureux d’y répondre. Je ne suis pas infaillible, j’essaie d’être le plus exact possible. Mais si vous relevez des erreurs ou des lacunes, en particulier concernant le theyyam ou la mythologie hindoue, n’hésitez pas à m’en faire part afin que je rectifie mon texte.

 

Don’t hesitate to contact me

I did not create a newsletter in order to respect your freedom. Nothing is more annoying than the repeated emails we receive from some sites to inform us about a new post. Moreover, experience shows that they mostly end up in the “unwanted”. I leave you free to visit this site for your pleasure, whenever you wish, knowing that I will try to publish new articles or new chapters of the serial novel at regular intervals of once or twice a week. If, however, you wish to be informed about each new publication, just let me know by contacting me and I will notify you personally with each publication.

If you have any question or suggestion for me, I would be happy to answer them. I am not infallible, I try to be as exact as possible. But if you find any error or gap, especially regarding theyyam or Hindu mythology, please let me know, so that I can correct my text.

Confidentialité

15 + 13 =